Chronologie

La villa de Mahler à Maiernigg

La Composition

Les Rückert Lieder sont les contemporains de la Cinquième Symphonie, à laquelle on pourra donc se reporter afin de connaître les conditions de leur composition. Rappelons toutefois qu'en cet été 1901, la villa de Maïernigg est achevée. Au début de juin, Mahler prend donc le train pour Klagenfurt, où sa sœur Justi est en train de tout mettre en ordre dans la "Villa Mahler" pour s'efforcer de lui donner un "air habité". La nouvelle maison est magnifiquement située entre la forêt et le lac et dès le premier jour, Mahler sort sur son balcon, contemple le Wörthersee et s'exclame: "C'est vraiment trop beau! On ne devrait pas se permettre quelque chose de pareil !"

Dès les premiers jours de ses vacances qui ont commencé le 5 juin, Mahler s'est mis à composer des Lieder. L'esquisse du premier en date des Rückert Lieder, Blicke mir nicht, est datée du 14 juin. Trois autres suivront bientôt et Mahler y ajoutera un dernier Wunderhorn Lied, Der Tambourg'sell.

Le Häuschen de Mahler à Maiernigg

Lorsque Mahler revient à Maiernigg à la fin de juin 1902, il commence une nouvelle vie. En effet, il et accompagné de sa jeune et radieuse épouse, Alma, qui désormais remplace sa sœur Justi comme maîtresse de maison. Les circonstances de la composition du dernier Lied Liebst du um Schonheit nous sont connues grâce au journal intime d'Alma. Le choix du poème est en soi émouvant lorsqu'on sait que Mahler a hésité pendant plusieurs mois à épouser Alma dont la beauté, le charme et la jeunesse le séduisent et l'effrayent tout à la fois. Un jour de juillet 1902, il met en musique ce texte pour en faire son plus tendre message d'amour. Il va cacher ensuite le manuscrit dans la partition de Siegfried qu'Alma a coutume de déchiffrer. Or elle n'ouvre pas son piano pendant plusieurs jours, à la grande déception de Gustav. C'est donc lui qui finit par provoquer la découverte en lui proposant une séance de déchiffrage. La feuille manuscrite tombe du volume; Alma découvre alors son "premier chant d'amour", écrit pour elle seule, un Lied "intime entre tous" ["privatissimum"]. Ils se mettent au piano et le jouent ensemble. L'expression si pénétrante de la dernière phrase, "Liebe mich immer, dich lieb'ich immer, immerdar" [Aime moi toujours, je t'aime toujours, toujours], émeut la jeune femme jusqu'au fond de l'âme. Elle joue et rejoue le Lied un grand nombre de fois et note ce soir là dans son journal: "J'en ai presque pleuré. Quelle profondeur il y a chez un tel homme! Et comme je manque d'âme! Souvent je me rends compte à quel point je suis peu de choses et je possède peu de choses en comparaison de son incommensurable richesse!"

Les premières auditions

Les Rückert Lieder ont été créés en janvier 1905 à Vienne à l'occasion d'un concert dont le programme est constitué en majeure partie de premières auditions: les cinq Kindertotenlieder (achevés l'année précédente), les quatre Rückert Lieder de 1901, quatre Wunderhorn Lieder de 1892 à 1898 et les deux Lieder empruntés au même recueil poétique et composés en 1899 et 1901. Etant donné le caractère intime de ces oeuvres, Mahler a exigé que la soirée ait lieu dans la petite salle du Musikverein. Il a réuni pour l'occasion trois des meilleurs chanteurs de l'Opéra, et trois hommes; le fait mérite d'être souligné, car depuis lors, on a pris l'habitude de confier presque toujours certains de ces Lieder à des voix féminines. Il s'agit du ténor Fritz Schrödter et des barytons Anton Moser et Friedrich Weidemann. Ce dernier sera longtemps l'interprète préféré de Mahler, tout au moins pour les Kindertotenlieder. L'orchestre, de dimension réduite, est composé de membres choisis parmi les Wiener Philharmoniker. A la répétition générale qui a eu lieu le 28 janvier 1905 à 14h30, le public a été admis parce que toutes les places du concerts ont été vendues à l'avance. La réaction des auditeurs est très favorable. Le lendemain, le concert proprement dit commence à 19h30. Longtemps avant l'heure, la petite salle est archi-comble et on refusera beaucoup de monde. Très vite l'attitude attentive et respectueuse du public va prouver que la bataille est gagnée. Mahler a demandé que l'on applaudisse point entre chaque groupe de mélodies. La tension ne cesse de croître jusqu'à la fin de l'exécution. Partiaux ou impartiaux, tous les témoins contemporains seront obligés de reconnaître que cette soirée a remporté "le seul véritable triomphe de toutes la série de concerts de la Vereinigung". "Les Lieder de Mahler touchèrent le cœur de tous, écrit Paul Stefan. On exultait avec lui, on partageait successivement son affliction, ses humeurs enfantines, joyeuses ou rêveuses. On prenait plaisir à s'émerveiller de sa science et de sa maîtrise des petites formes, comme à un magnifique épanouissement de beaux poèmes.

Les quatre Rückert Lieder de 1901 seront de nouveaux interprétés en 1905 et 1906 à Vienne, Graz et Leipzig, puis une dernière fois à Berlin, en 1907, Mahler étant au piano.

On trouvera plus loin les Commentaires d'Henry-Louis de La Grange sur les Rückert Lieder.

La discographie des Rückert Lieder

Voici les 177 versions référencées des Rückert Lieder, de 1930 à 2014.

Dans le cas d'interprétations partielles du cycle, la numérotation suivante a été adoptée (elle correspond à l'ordre des lieder dans la partition d'orchestre qui reprend plus ou moins la chronologie de la composition):

  1. Blicke mir nicht in die Lieder.
  2. Ich atmet' einen linden Duft.
  3. Ich bin der Welt abhanden gekommen.
  4. Um Mitternacht.
  5. Liebst du um Schönheit.
Year Lieder Soloist Cond/Pianist Orchestra Live Label Rec. date
1930 3 Sarah CHARLES-CAHIER
Selmar MEYROWITZ Berliner Staatsoper Orchester   NAXOS Historical Oct.1.1930
1936 3 Kerstin THORBORG
Bruno WALTER Wiener Philharmoniker Live EMI May.24.1936
1938 2 Charles KULLMAN
Sir Malcolm SARGENT Unknown Orchestra   MUSIC & ARTS sung in english,
Jun.20.1938
1940 2 Suzanne STEN Leo TAUBMANN,

piano

N/A   PEARL  
1945 2 Elisabeth SCHUMANN John WILLS,

piano

N/A   SJG  
1946 1 2 3 4 5 Ilona STEINGRÜBER Zoltan FEKETE Wiener Symphoniker   MERCURY  
1951 1 2 3 4 5 Alfred POELL
Felix PROHASKA Wiener Symphoniker   VANGUARD  
1952 2 3 4 Kathleen FERRIER
Bruno WALTER Wiener Philharmoniker   DECCA May.14-20.1952
1953 1 2 3 4 5 Ljuba WELITSCH
Paul ULANOWSKY,

piano

N/A   SONY (Um Mitternacht unfinished),
Mar.30.1953
1954 2 3 Richard HOLM Herta KLUST,

piano

N/A   MELODRAM  
1955 1 2 3 4 5 Dietrich FISCHER DIESKAU
Hans SCHMIDT-ISSERSTEDT Nordwestdeutscher Rundfunk Sinfonieorchester Live TAHRA Jun.6.1955
1955 2 Hilde GÜDEN
Bruno WALTER Wiener Philharmoniker Live ANDANTE Nov.6.1955
1958 1 2 3 5 Norman FOSTER Heinrich SCHMIDT,

piano

N/A   PYE Dec.30.1958
1957 3 Christa LUDWIG Gerald MOORE,

piano

N/A   EMI Nov.1957
1959 2 4 5 Christa LUDWIG
Gerald MOORE,

piano

N/A   EMI May.3-5.1959
1959 1 2 3 4 5 Maureen FORRESTER
Ferenc FRICSAY Radio Sinfonie Orchester Berlin   DGG Sep.16.1959
1960 2 3 4 Jennie TOUREL
Leonard BERNSTEIN New York Philharmonic   SONY Feb.16.1960
1960 2 3 Elisabeth SCHWARZKOPF
Bruno WALTER Wiener Philharmoniker Live BWS Farewell BW Vienna,
May.29.1960
1960 2 Maria STADER Erich LEINSDORF Koninklijk Concertgebouworkest, Amsterdam Live Radio Nederland Jul.9.1960
1962 1 3 4 5 Sena JURINAC
Istvan KERTESZ Radio Sinfonie Orchester Frankfurt   MELODRAM Mar.25.1962
1962 1 2 3 4 5 Maura MOREIRA
Robert WAGNER Innsbruck Symphoniker Orchester   VOX May.23-26.1962
1962 3 4 Dietrich FISCHER DIESKAU
Gerald MOORE,

piano

N/A Live EMI Jul.1962
1962 2 Elisabeth RUTGERS Alfred HOLECEK,

piano

N/A   SUPRAPHON Aug.20-22.1962
1963 1 2 3 4 Dietrich FISCHER DIESKAU
Karl BÖHM Berliner Philharmoniker   DGG Jun.18.1963
1963 3 Christa LUDWIG
Eric WERBA,

piano

N/A   ORFEO Aug.10.1963
1964 2 3 4 Christa LUDWIG
Otto KLEMPERER Philharmonia Orchestra   EMI Feb.17-18.1964
1964 3 Nadiesda YURENEVA Tamara SALTIKOVA,

piano

N/A   MELODIYA Sung in russian
1964 2 3 5 Kerstin MEYER Marianne MOBERGER,

piano

N/A   PHILIPS Nov.17.1964
1965? 5 Hanne-Lore KUHSE
Cond. unknown Orch. unknown Live PONTO
1965 2 5 Judith RASKIN George SCHICK,

piano

N/A   EPIC Jun.1965
1966 1 2 3 4 5 Martha MÖDL
Frederick MARVIN,

piano

N/A Live GEBHARDT Mar.5.1966
1967 3 Irmgard SEEFRIED
Manuel ROSENTHAL Orchestre National de l'O.R.T.F. Live EMI
DVD
Jan.14.Oct.1967
1967 3 Janet BAKER
Sir John BARBIROLLI Manchester Hallé Orchestra   EMI May.4.1967
1967? 5 Hanne-Lore KUHSE
unknown unknown Live PONTO
1967 1 2 3 4 Dietrich FISCHER DIESKAU
Zubin MEHTA Wiener Philharmoniker Live ORFEO Aug.20.1967
1968 2 3 4 Annelies BURMEISTER Heinz BONGARTZ Leipziger Rundfunk Sinfonie Orchester   ETERNA  
1968 2 Elisabeth SCHWARZKOPF
Geoffrey PARSONS,

piano

N/A   VIRGIN Classics Apr.10.1968
1968 1 2 3 4 Dietrich FISCHER DIESKAU
Leonard BERNSTEIN,

piano

N/A   SONY Nov.6.1968
1968 1 2 3 4 Dietrich FISCHER DIESKAU
Leonard BERNSTEIN,

piano

N/A Live MYTO Nov.8.1968
1969 1 2 3 4 5 Janet BAKER
Sir John BARBIROLLI New Philharmonia Orchestra   EMI Jul.17 & 18.1969
1970 1 2 3 4 Dietrich FISCHER DIESKAU
Karl ENGEL,

piano

N/A Live BBC Legends Feb.16.1970
1970 3 Lisa della CASA
Michio KOBAYASHI,

piano

N/A Live RELIEF May.5.1970
1971 2 5 Patricia BROOKS
Hariett WINGREEN,

piano

N/A Live VAI  
1971 2 3 5 Jessye NORMAN Irwin GAGE,

piano

N/A Live MELODRAM  
1971 3 5 Jessye NORMAN
Irwin GAGE,

piano

N/A   PHILIPS  
1971 1 3 Dietrich FISCHER DIESKAU
Daniel BARENBOIM,
piano
N/A Live AUDITE Sep.14.1971
1974? 3 Norma PROCTER Paul HAMBURGER,

piano

N/A   PRELUDE  
1971 1 2 3 4 5 Marilyn HORNE
Henry LEWIS Orchestra Sinfonica della RAI di Roma Live ARKADIA Jun.18.1971
1972 1 2 3 4 Hermann PREY
Michael KRIST,

piano

N/A   PHILIPS Oct.1972
1974 1 2 3 4 5 Christa LUDWIG
Herbert von KARAJAN Berliner Philharmoniker   DGG May.8 & 9.1974
1976 1 2 Dietrich FISCHER DIESKAU
Wolfgang SAWALLISCH,

piano

N/A Live ORFEO Aug.7.1976
1977 2 Elisabeth SCHWARZKOPF
Geoffrey PARSONS,

piano

N/A Live BELLAVOCE Feb.8.1977
1977 1 3 4 Karel BERMAN
Vaclav NEUMANN Ceska Filharmonie   SUPRAPHON Oct.10-12.1977
1977 1 2 3 5 Andrzej HIOLSKI Tadeusz STRUGALA Narodowa Orkiestra Symfoniczna Polskiego Radia   MUZA  
1978 1 2 3 4 5 Dietrich FISCHER DIESKAU
Daniel BARENBOIM,

piano

N/A   EMI Feb.5-10.1978
1978 1 2 3 4 5 Marilyn HORNE
Zubin MEHTA Los Angeles Philharmonic Orchestra   DECCA Mar.1978
1978 2 3 4 Christa LUDWIG
Geoffrey PARSONS,

piano

N/A Live BBC Legends Jul.15.1978
1978 1 2 3 4 5 Frederica von STADE
Andrew DAVIS London Philharmonic Orchestra   SONY Dec.8, 15 & 16.1978
1979/80 2 3 Brigitte FASSBAENDER
Irwin GAGE,

piano

N/A   EMI Oct.24-26.1979 or Mar.11-14.1980
1980 2 3 Glenda MAURICE
Dalton BALDWIN,

piano

N/A   CBS Mar.1980
1980/2 1 2 3 4 5 Siegfried LORENZ
Günter HERBIG Berlin Radio Sinfonie Orchester   BERLIN Classics Jan.I.1980 & Dec.1982
1981 1 2 3 4 5 Hanna SCHWARZ
Claudio ABBADO Chicago Symphony Orchestra   DGG Feb.12.1981
1982 1 2 3 4 5 Yvonne MINTON
Pierre BOULEZ London Symphony Orchestra   SONY  
1984 3 Schola Cantorum Stuttgart
Clytus GOTTWALD N/A Live CADENZA Feb.7.1984,
Arrgt for choir Clytus Gottwald
1984 1 2 3 4 5 Birgit FINNILA Geoffrey PARSONS,

piano

N/A   BLUEBELL Feb.29 & Mar.21-22.1984
1984 1 2 3 4 5 Jard van NES
Yoav TALMI Het Gelders Orkest   OTTAVO  
1985 5 Maureen FORRESTER
Andrew DAVIS,

piano

N/A   FANFARE  
1986 1 2 3 4 5 José van DAM
Jean-Claude CASADESUS Orchestre National de Lille   FORLANE Apr.1986
1987 1 2 3 4 5 Janet BAKER
Michael TILSON-THOMAS London Symphony Orchestra   CBS  
1987 1 2 3 4 5 Bernadette GREEVY
Franz-Paul DECKER Ireland National Symphony Orchestra   NAXOS
1987 1 4 5 Magdalena HAJOSSYOVA
Marian LAPSANSKY,

piano

N/A   OPUS Oct.18 & 19.1987
1988 5 Arleen AUGER
Dalton BALWIN,

piano

N/A   DELOS Mar.7 & 8.1988
1988 2 5 Barbara HENDRICKS
Andras SCHIFF,

piano

N/A Live DVD NVC ARTS June.6.1988
1988 1 2 3 4 5 Margaret PRICE
Wolfgang GÖNNENWEIN Orchester der Ludwigsburger Festpiele Live BAYER Sep.1988
1988 1 2 3 Thomas PFEIFFER
Karl Michael KOMMA,

piano

N/A   BAYER Aug.22 & 23.1988
1988 1 2 3 4 5 Brigitte FASSBAENDER
Riccardo CHAILLY Radio Sinfonie Orchester Berlin Live DECCA Sep.1988
1988 2 3 4 5 Marjana LIPOSEK
Erik WERBA,

piano

N/A   ORFEO Nov.13-15.1988
1988/89 1 2 3 Thomas ALLEN
Jeffrey TATE English Chamber Orchestra   EMI May.16-17.1988 & Oct.16.1989
1989 1 2 3 4 5 Jan deGAETANI
David EFFRON The Eastman Chamber Ensemble   BRIDGE Arrg. P. West,
May.17-21.1989
1989 1 2 3 4 5 Siegfried JERUSALEM
Siegfried MAUSER,

piano

N/A   VIRGIN Classics Sep.1989
1989 1 2 3 4 5 Gabriele SCHRECKENBACH
Philipp MOLL,

piano

N/A   CAPRICCIO Oct.1989
1989 1 2 3 4 5 Andreas SCHMIDT
Cord GARBEN,

piano

N/A   DGG Nov.1989
1990 1 3 4 5 Theo ADAM
Rudolf DUNCKEL,

piano

N/A   BERLIN Classics Jan.1990
1990 1 2 3 4 5 Thomas HAMPSON
Leonard BERNSTEIN Wiener Philharmoniker Live DGG
DVD DGG
Feb.1990
1990 1 2 3 4 5 Catherine ROBBIN
Raffi ARMENIAN Kitchener-Waterloo Symphony Orchestra   CBC  
1990 1 2 3 4 5 Thomas MOHR
Uwe SANDNER,

piano

N/A   CANTERINO  
1990 1 2 Håkan HAGEGÅRD
Gunnar IDENSTAM,
organ
N/A   PROPIUS Sep.10-13.1990
1991 1 2 3 4 Andreas SCHMIDT
Jesus LOPEZ-COBOS Cincinnati Symphony Orchestra   TELARC Apr.30-May.1.1991
1991 2 3 Elly AMELING
Ed SPANJAARD Radio Kamerorkest Live OMNIUM
1992 3 5 Monika FRIMMER
Liese KLAHN,

piano

N/A   EMI Feb.3-6.1992
1992 1 2 3 4 5 Doris SOFFEL
Eliahu INBAL Wiener Symphoniker   DENON Jul.4 & 5.1992
1992 1 2 3 4 5 José van DAM Christoph von DOHNANYI Cleveland Orchestra Live Cleveland Orch. Jul.27.1992
1992 3 Marjana LIPOVSEK
Claudio ABBADO Berliner Philharmoniker Live SONY Sep.3 or 4.1992
1992 3 José van DAM
Ronald ZOLLMAN Orchestre Symphonique de la RTBF   DMI soundtrack "Le Maître de Musique"
1992 3 5 Yumiko SAMEJIMA
Helmut DEUTSCH,

piano

N/A   DENON Nov.3-6.1992
1993 1 2 3 4 5 Anne-Sofie von OTTER
John Eliot GARDINER NDR Sinfonie Orchester Hamburg   DGG Jan.1993
1993 3 4 Christa LUDWIG
Charles SPENCER,

piano

N/A Live RCA Jan.15-18.1993
1993 3 5 Scot WEIR
Till A. KÖRBER,

piano

N/A   EIGENART Oct.1993
1993 5 Deborah SASSON
James E. PEARSON,

piano

N/A   EMI
1994 1 2 3 4 5 Hanne STAVAD
Tove LØNSKOV,

piano

N/A Live DANACORD  
1994 1 2 3 4 5 Margaret PRICE
Thomas DEWEY,

piano

N/A   FORLANE Sep.1994
1994/5 1 2 3 4 5 Mitsuko SHIRAI
Sir Neville MARRINER Academy of Saint Martin in the Fields   CAPRICCIO  
1995 1 2 3 4 5 Hidenori KOMATSU
Cord GARBEN NDR Sinfonieorchester   NAXOS Mar.27-31 & May.15 & 16.1995
1995 1 2 3 4 Thomas HAMPSON
Wolfram RIEGER,

piano

N/A Live RCO May.7.1995
1995 1 2 3 4 5 Jennifer LARMORE
Riccardo MUTI Wiener Philharmoniker Live RCO May.8.1995
1995 1 2 3 4 5 Dagmar PECKOVA
Jiri BELOHLAVEK Prazska Komorni Filharmonie   SUPRAPHON Sep.1995
1995 1 2 3 4 5 Marjana LIPOVSEK
Zubin MEHTA Israel Philharmonic Orchestra Live HELICON Oct.1995
1995 3 The Rodolfus Choir
Ralph ALLWOOD N/A   HERALD Arrgt for choir Clytus Gottwald,
Dec.1995
1996 1 2 3 4 5 Thomas HAMPSON
Wolfram RIEGER,

piano

N/A   EMI Mar.1996
1996 3 Kammerchor Stuttgart
Frieder BERNIUS N/A   CARUS VERLAG Arrgt for choir Clytus Gottwald,
Feb.6,Jul.1 & Sep.25.1996
1996 2 3 5 José van DAM
Pierre BOULEZ Chicago Symphony Orchestra Live CSO Nov.29-30.1996
1997 2 Heidi GRANT MURPHY
Kevin MURPHY,

piano

N/A   ARABESQUE Jun.20, 21 & 23.1997
1998 3 Vocalensemble Landsberg
Karl ZEPNIK N/A   AMBITUS Arrgt for choir Clytus Gottwald,
Feb.1.1998
1998 1 2 3 4 5 Waltraud MEIER
Lorin MAAZEL Symphonie-Orchester des Bayerischen Rundfunks   RCA Mar.9-12.1998
1998 2 3 Sadanori MASUI
Kazuhiro GAMBE,

piano

N/A   DISKART Mar.17-18.1998
1998 1 2 3 5 Katarina KARNEUS
Roger VIGNOLES,

piano

N/A   EMI Jul.1998
1998 1 2 3 4 5 Lorraine HUNT LIEBERSON
Roger VIGNOLES,

piano

N/A Live WIGMORE Nov.30.1998
1999 1 2 3 4 Dietrich HENSCHEL
Kent NAGANO Hallé Orchestra   TELDEC May.1999
1999 3 Det Norske Solistkor
Grete PEDERSEN HELGERØD N/A   SIMAX Arrgt for choir Clytus Gottwald,
Jun.26.1999
2000 3 Marie-Nicole LEMIEUX
Marc SOUSTROT L'Orchestre Symphonique de La Monnaie Live CYPRES May.25-27.2000
2000 1 2 3 4 5 Marie-Nicole LEMIEUX
Daniel BLUMENTHAL,

piano

N/A   CYPRES Aug.19-23.2000
2000 2 Jill HAUSMAN
Walter WINTERFELDT,

piano

N/A   ORCHARD Sung in english
Jul.17.2000
2000 3 Renée FLEMING
František PREISLER Ceska Komorní Filharmonie

Jean-Yves THIBAUDET,

piano

  DGG soundtrack "Bride of the wind",
arrgt for voice, piano & orch.
2001 3 N/A
Laurence EQUILBEY Choeur de Chambre ACCENTUS   NAIVE Arrgt for choir Clytus Gottwald,
Feb.2001
2001 3 5 Sabine RITTERBUSCH
Heidi KOMMERELL,

piano

N/A   AUDITE Aug.22-24.2001
2001 1 2 3 4 5 Alison BROWNER
Norichika IIMORI Württembergische Philharmonie Reutlingen   TEMPUS Oct.17-19.2001
2002 2 3 Hélène BLAJAN
Noël LEE,

piano

N/A   3D CLASSICS Feb.2002
2002 1 2 3 4 Thomas E. BAUER
Uta HIELSCHER,

piano

N/A Live RS Jul.15.2002
2002 1 2 3 4 5 Konrad JARNOT
Helmut DEUTSCH,

piano

N/A   OEHMS Classics Sep.23-26.2002
2002 1 2 3 4 5 Thomas E. BAUER
Uta HIELSCHER,

piano

N/A   ARS MUSICI Oct.22-25.2002
2002 2 3 4 5 Alice COOTE
Julius DRAKE,

piano

N/A   EMI Dec.2002
2003 1 2 3 4 5 Lucille BEER
Robert OLSON The Colorado MahlerFest Orchestra   MF Jan.11-12.2003
2003 1 2 3 4 5 Stephan GENZ
Roger VIGNOLES,

piano

N/A   HYPERION Jan.13-17.2003
2003 5 Susan GRAHAM
Malcolm MARTINEAU,

piano

N/A Live ERATO Apr.14.2003
2003 1 2 3 4 5 Max LEMBECK
Andreas RUPERT,

piano

N/A   GEBHARDT Apr.27-30.2003
2003 1 2 3 4 5 Violeta URMANA
Pierre BOULEZ Wiener Philharmoniker   DGG Jun.2003
2002 1 2 3 4 5 Roman TREKEL
Bukhard KEHRIN,

piano

N/A   BERLIN Classics Oct.21-22.2003
2003? 3 SWR Vokalensemble
Marcus CREED N/A Live SWR Arrgt for choir Clytus Gottwald
2004 1 2 3 4 5 Barbara HÖZL
Adriano Martinolli d'ARCY Württembergische Philharmonie   GRAMOLA Oct.2004
2005 3 KammerChor Saarbrücken
Georg GRÜN N/A Live SWR Arrgt for choir Clytus Gottwald
Feb.4-5.2005
2005 1 2 3 4 5 Ann MURRAY
Malcolm MARTINEAU,

piano

N/A AVIE May.4-7.2005
2005 1 2 3 4 5 Violeta URMANA
Gintaras RINKEVICIUS Lietuvos Valstybinis Simfininis Orkestras Live AUREA Jun.6.2005
2005 1 2 3 4 5 Thomas HAMPSON
Wolfram RIEGER,

piano

N/A Live ORFEO Aug.18.2005
2005 5 Renée FLEMING
Bill FRISELL,

guitar

N/A   DECCA Oct.21-22.2003
2006 3 4 Christophe PREGARDIEN
Michael GEES,

piano

N/A HÄNSSLER Mar.14-19.2006
2006 3 4 Christianne STOTIJN
Julius DRAKE,

piano

N/A ONYX Apr.10-13.2006
2006 1 2 3 4 5 Klaus MERTENS
Gerhardt MÜLLER-HORNBACH Mutare Ensemble NCA Arrg. G. Müller-Hornbach,
Apr.20-24.2006
2006 5 N/A
Alois Glaßner Vienna horns, Art of brass trscption A. Wagendristel ORF May.2006
2006 1 2 3 4 5 Christianne STOTIJN
Yasuo SHINOZAKI BBC Scottish Symphony Orchestra Live BBC Music Jun.1.2006
2007 1 2 3 4 5 Dame Felicity LOTT
N/A Quatuor Schumann trscption C. Favre AEON May.2007
2007 1 2 3 4 5 Karia BYTNAROVA
Martin TURNOVSKY Filharmonie Brno Live ARCODIVA Sep.14.2007
2008 3 Sonia WIEDER-ATHERTON,
cello
Christophe MANGOU Sinfonia Varsovia trscption S. Wieder-Atherton NAIVE
2008 1 2 3 4 5 Bo SKOVHUS
Stefan VLADAR,
piano
N/A LA DOGANA Aug.22-25.2008
2008/9 1 2 3 4 5 Hermine HASELBÖCK
Russel RYAN,
piano
N/A BRIDGE Records May.5-6.2008 & Jan.17-18.2009
2009 1 2 3 4 5 Christian GERHAHER
Gernot HUBER,
piano
N/A RCA Jan.3-4 & Apr.13-14.2009
2009 1 2 3 4 5 Elisabeth KULMAN
N/A Amarcord Wien MATERIAL RECORDS Arrgt Gerhard Muthspiel,
Apr.15-18.2009
2009 1 2 3 4 5 Maria FORSSTRÖM
Johannes LANDGREN,

organ

N/A   Musica Rediviva trscp for voice and organ M. Forsström & J. Landgren
Oct.12-15.2009
2009 1 2 3 4 5 Christine SHÄFER
Christoph ESCHENBACH Deutsches Symphonie-Orchester Berlin   CAPRICCIO  
2009 1 2 3 4 5 Magdalena KOZENA
Claudio ABBADO Lucerne Festival Orchestra Live EUROARTS Aug.21-22.2009
2009 1 2 3 4 5 Angelika KIRCHSCHLAGER
Helmut DEUTSCH,
piano
N/A   QUINTON Sep.16-19.2009
2009 1 2 3 4 5 Susan GRAHAM
Michael TILSON-THOMAS, piano N/A   SFS Sep.16-20.2009
2009 1 2 3 4 5 Susan GRAHAM
Michael TILSON-THOMAS San Francisco Symphony Live SFS Sep.2009(?)
2010 2 3 Thomas HAMPSON Manfred HONECK Mahler Chamber Orchestra Live DVD Euroarts Jul.7.2010
2010 1 2 3 4 5 Katarina KARNEUS
Susanna MÄLLKI Göteborgs Symfoniker   BIS Aug.2010
2011 1 2 3 4 5 Wolfgang HOLZMAIR
Russel RYAN,
piano
N/A NIGHTINGALE Jan.6-8.2011
2011 4 Alois MÜHLBACHER
Franz FARNBERGER,
piano
N/A   PREISER
2011 1 2 3 4 5 Ayelet AMOTS-AVRAMSON
Jonathan ZAK,
piano
N/A Live ROMEO Mar.28.2011
2011 3 N/A

Mariss JANSONS Bayerisches Rundfunk Chor   DVD ARTHAUS May.13.2011
Arrgt for choir Clytus Gottwald
2011 1 2 3 4 Dietrich HENSCHEL
Roberto PATERNOSTRO Israel Chamber Orchestra Live ARS Production Jul.26.2011
2009/11 3 N/A
Peter DIJKSTRA Chor des Bayerischen Rundfunks BR Klassik Sep.22-25.2009
Jul.19-22.2011
Arrgt for choir Clytus Gottwald
2013 1 2 3 4 5 Feline KNABE
Mathias Christian KOSEL,
piano
N/A ORGANO PHON Oct.10-13.2011
2012 1 2 3 4 5 Magdalena KOZENA
Sir Simon RATTLE Berliner Philharmoniker Live DGG Jan.25-28.2012
2012 1 2 3 4 5 Christian GERHAHER
Kent NAGANO Orchestre Symphonique de Montréal Live SONY Jan.12 & 14.2012
2012 3 4 N/A
Marcus CREED SWR Vokalensemble Stuttgart   CARUS Mar.28-Apr.5.2012
Arrgt for choir Clytus Gottwald
2012 1 2 3 4 5 Janina BAECHLE
Markus HADULLA,
piano
N/A MARSYAS Sep.17-21.2012
2013 1 2 3 4 Bernarda FINK
Andres OROZCO-ESTRADA TonkŸnstler-Orchester Niederšsterreich HM Jan.12 & 14.2012
2013 1 2 3 4 Karen CARGILL
Simon LEPPER,
piano
N/A LINN Records Jul.1-4.2013
2014 1 2 3 4 5 Thomas LASKE
Verena LOUIS,
piano
N/A KLANGLOGO
116/177

Le Commentaire d'Henry-Louis de La Grange

Les textes de Rückert

Ces cinq chants de caractère exclusivement lyrique illustrent un moment rare de la vie de Mahler, moment d'équilibre et de détente. En outre, ils marquent l'aboutissement suprême, la perfection absolue du Lied mahlérien. Le sentiment de calme, de paix et de certitude, qui s'exprime ici avec tant de bonheur, Mahler le devait sans doute à la pleine conscience de sa maturité artistique, mais aussi à la satisfaction que venait de lui donner la construction de sa maison et celle du petit Häuschen dans lequel il travaillait désormais, "isolé du monde" (der Welt abhanden), au cœur même de la nature et de la forêt.

Après être demeuré pendant si longtemps au monde naïf et légendaire du Knaben Wunderhorn, c'est vers Friedrich Rückert (1788-1866) que Mahler va se tourner désormais, Rückert, que l'on considère habituellement comme un poète romantique mineur. Né à Schweinfurt, en Bavière, Rückert a mené à Weimar, puis à Vienne, à Cobourg et à Berlin, une vie relativement obscure de précepteur puis de professeur de lettres et de directeur de revues, publiant régulièrement des recueils de vers, des drames historiques et de grands poèmes inspirés par l'Orient ou même traduits de diverses langues orientales. Les poèmes que Mahler a mis en musique ont été soit publiés dans des revues allemandes, soit choisis dans le Liebesfrühling (Printemps d'amour), recueil paru en 1824, et dédié à la jeune épouse de Rückert. Plutôt qu'un barde inspiré, Rückert est avant tout un virtuose de la langue, gracieux et raffiné, et même souvent un expérimentateur du verbe. La sonorité des mots, qui devient chez lui un étonnant moyen d'expression, l'emporte sur leur signification. Mahler se sent et se sentira toujours proche par le cœur et par l'esprit de ce lyrisme aussi délicat que raffiné. Rückert avoue autant d'admiration que lui pour l'art populaire, source vive de toute poésie. Cependant, c'est en vain que l'on chercherait dans les Rückert Lieder les citations stylisées, les rythmes de marche et de danse jusque-là si présents dans les Lieder et les symphonies de Mahler. Tout n'est ici que tendresse, lyrisme, effusion, intimité.

De par la douceur, la retenue du sentiment, les Rückert Liederen arrivent à paraître poignants, à travers leur étrange optimisme triste qui n'est peut être qu'un pessimisme souriant. On ne saurait les prendre pour un véritable cycle renfermé sur lui même, car il manque ici le canevas, le thème général. Si on les chante peu séparément, on les interprète dans un ordre variable, Mahler ayant lui même changé plusieurs fois d'avis quant à leur succession.

Blicke mir nicht in die Lieder

Le poème tout entier est basé sur un jeu verbal, l'équivoque entre deux homonymes, Lider: paupières, et Lieder: chants. On retrouve dans cette Humoreske le même mouvement obstiné de croches rapides que dans Das irdische Leben ou dans le mouvement Purgatorio de la future Dixième Symphonie, ainsi que le même caractère fuyant, inquiétant, doux-amer et la même brièveté elliptique. Mahler se reconnaissait dans ce poème "qu'il aurait pu écrire lui-même". En effet, comme le poète ici, il ne supportait pas que l'on voulut connaître ses oeuvres avant qu'elles ne soient complètement achevées et tenait alors "la curiosité pour une trahison". Il avouait néanmoins que ce chant était, de tous, "le moins important" et peut être justement pour cette raison, l'un de ceux qui plairaient le plus au public.

Ich atmet' einen linden Duft

Tout au long du poème, Rückert, comme dans Blicke mir nicht in die Lieder, prend plaisir à rapprocher des mots de sonorités voisines, tels Linde (doux), Gelinde (étendre), Liebe (amour), Lieblich (aimable). L'équivoque entre homonymes, linden : doux à l'accusatif, et : tilleul sert de point de départ au poème, véritable situation musicale, comme le soulignera Adorno qui ajoute : "Ich atmet' einen linden Duft met à jour un trait particulièrement exemplaire qui, même du point de vue technique, place l'ensemble de la production vocale de Mahler bien au dessus de son époque: la synthèses des motifs et des thèmes dans la voix et dans l'accompagnement. L'un et l'autre s'amalgament ici sans la moindre impureté, en une extrême tendresse; c'est là que la plus grande intensité se réfugie. Parvenu à la limite absolue du silence, ce Lied, avec ses rapports strictement tonaux, fait penser au geste de Webern. Le ruban harmonique est tendu au dessus d'abîmes harmoniques; au moment où il revient sur ses pas, ces gouffres finissent par être intégrés à la forme et, du même mouvement, par être réconciliés avec elle.

De son propre aveu, Mahler dépeint "le sentiment qu'on éprouve en présence d'un être aimé dont on est entièrement sûr, sans que, entre deux âmes, une seule parole soit nécessaire", ce à quoi Adorno ajoutera bien plus tard: "Le poème a été, j'ose à peine dire, composé, mais bien plutôt redessiné par Mahler, comme un graphisme musical qui peut littéralement briser le cœur." Notons à la fin, la sixte ajoutée à l'accord parfait majeur qui préfigure la conclusion du Lied von der Erde.

Ich bin der Welt abhanden gekommen

C'est le plus étendu des cinq Rückert Lieder, et aussi le plus profondément ressenti et le plus autobiographique, un sommet irremplaçable dans toute la production de Mahler. La parenté mélodique entre Ich bin der Welt abhanden gekommen et le célèbre Adagietto de la Cinquième Symphonie a souvent été relevée. Le contenu expressif est d'ailleurs très proche, recueillement, méditation éthérée, même si Willem Mengelberg a affirmé avoir appris de la bouche de Mahler que ledit Adagietto était un autre message secret d'amour adressé à Alma pendant le même été 1902 que Liebst du um Schönheit. "C'est moi-même", disait Mahler de ce Lied. Jamais, en effet, musicien n'a décrit d'une manière plus bouleversante "l'atmosphère d'accomplissement total", "le sentiment qui nous emplit et qui monte jusqu'aux lèvres, sans pourtant les franchir". Jamais on n'a atteint une telle intensité d'expression dans l'immobilité absolue, à une telle suspension du temps, à ce mysticisme presque oriental, à cette immobilité harmonique et tonale autant que rythmique, qui font de ce lied comme un miroir fascinant où se reflète le ciel.

Um Mitternacht

C'est un autre chant nocturne, situé dans l'œuvre de Mahler à mi-chemin entre le "Chant de minuit" de la Troisième Symphonie et les Nachtstücke de la Septième. Dans les ténèbres de l'heure "profonde", l'homme est confronté à son destin. La solitude tragique du poète est fortement symbolisée par de longues gammes descendantes qui plongent jusque dans les abîmes et sont souvent privées du moindre soutien harmonique. Cependant les deux épisodes majeurs jettent une lueur d'optimisme. Par la pensée, l'homme s'échappe de sa prison de nuit avant de confier sa destinée à la toute puissance divine que célèbre la coda. Mahler établissait un parallèle entre cette triomphale affirmation de foi et celle qui conclut la Deuxième Symphonie (et qui caractérisera aussi la fin de la Huitième). Si cette proclamation n'est peut être aussi convaincante dans son optimisme, plus voulu que ressenti, , que le pessimisme lumineux (ou l'optimisme mélancolique) de la conclusion des Lieder eines fahrenden Gesellen, des Kindertotenlieder ou du Lied von der Erde, c'est que Mahler vivait à une époque charnière, celle des ruptures et des déchirements plus que celle des certitudes. Ce qui nous captive aujourd'hui dans Um Mitternacht, c'est surtout le sentiment de la solitude, du doute, voire de l'angoisse de l'homme au cœur de la nuit, sentiment concrétisé par l'obsession de la tierce mineure descendante, puis ascendante de l'accompagnement, toujours sur un rythme pointé (on y a vu un symbole du temps, représenté par le tic-tac d'une pendule) puis, comme une réponse, un refrain, fait du motif obsédant, "Um Mitternacht", de seconde mineure ascendante puis descendante de la voix.

Liebst du um Schönheit

Derrière la forme strophique, apparemment très simple, de ce lied se cachent, comme toujours, des subtilités de détail, en particulier les nombreux changements de mètre qui assouplissent la ligne vocale et la libèrent de toute symétrie trop contraignante.

Les mouvements mélodiques ascendants, si fréquents chez Mahler, depuis le thème de la Résurrection de la Deuxième Symphonie jusqu'à l'Accende Lumen de la Huitième, reviennent ici sans cesse comme une véritable empreinte. On trouve dans la seconde strophe un exemple éloquent du rubato obbligato de Mahler sur le mot "Frühling", la prolongation de la durée exigeant de passer du binaire au ternaire. Mais l'émotion culmine dans le mélisme final "immer, immerdar", qui retarde la fin de la phrase, et la suspend en quelque sorte dans un sentiment d'extase immobile, libérée de toute pesanteur, "comme si le sentiment n'arrivait plus à s'exprimer, comme s'il s'étranglait lui-même dans son propre débordement... Ce qui est exprimé a tant de force que le phénomène, le langage même de la musique deviennent insuffisants. Le discours ne parvient pas au bout de lui-même, l'expression devient sanglot", écrit Adorno.

[Ces commentaires ont été reproduits ici avec l'aimable autorisation d'Henry-Louis de La Grange]

| Bienvenue | Symph. N°1 | Symph. N°2 | Symph. N°3 | Symph. N°4 | Symph. N°5 | Symph. N°6 | Symph. N°7 |

| Symph. N°8 | Symph. N°9 | Symph. N°10 | Das Lied von der Erde | Lieder eines fahrenden Gesellen | Rückert Lieder |

| Kindertotenlieder | Des Knabenwunderhorn | Lieder aus der Jugendzeit | Das Klagende Lied | Concerts | Page Perso |